Comment agrandir un patron dans une taille non existante

Rien de plus frustrant que de s’apercevoir qu’un modèle n’est pas proposé dans sa propre taille. Nous allons voir ici que des solutions existent afin d’agrandir le patron de manière raisonnée. Car attention, la gradation s’effectue normalement selon un tableau des mesures très détaillés, comportant des valeurs d’agrandissement propre à chaque type de vêtement mais aussi de morphologie. Cette technique peut être utilisée pour agrandir un patron d’une taille voir deux, mais au-delà, il y a un risque que le patron ne soit plus conforme aux statures. C’est d’ailleurs le cas lorsque l’on veut transformer un patron en très grande taille.

 

Principe de la gradation

Effectuer une gradation est le métier d’une gradeuse ou modéliste.

Un patron de vêtement est construit dans une taille bien définie, comme le 36 ou le 38. C’est sur cette base que la gradation va ensuite être effectuée. Il faut alors se référer à des normes européennes et des tableaux de mesures très détaillés pour calculer les agrandissements nécessaires entre 2 tailles. Les mesures à reporter prennent en compte des valeurs verticales ainsi que des valeurs horizontales.

 

Exemples de cas de figure

Exemple 1

Un patron est proposé du 36 au 46 alors que la taille souhaitée correspond à un 34 ou 48. Une gradation est envisageable sur toutes les pièces du patron.

Exemple 2

Un patron est proposé du 34 au 48 alors que la taille souhaitée correspond à un 54.
Une gradation est déconseillée car l’écart avec la dernière taille proposée est trop important.

Transformation

Se munir d’une règle graduée pour prolonger les lignes, d’une équerre pour tracer des lignes perpendiculaires, d’un perroquet (règle de modéliste avec une forme courbe) pour tracer des arrondis.

  • Vérifier que toutes les pièces du patron ont bien été sélectionnées.

  • Le but de l’exercice est de relier les différentes tailles du patron par une ligne droite à des endroits bien précis sur le tracé. Il faut donc appliquer cette règle à chaque intersection entre deux lignes formant un angle, mais aussi au niveau de chaque repère de montage.

  • Une fois les lignes tracées, vérifier qu’elles dépassent au-delà de la première et dernière taille.

  • Mesurer l’écart entre deux points d’intersection. Cet écart doit normalement être régulier et se répéter entre chaque taille. 

  • Si le but est d’agrandir le patron d’une taille, reporter cette mesure au-delà de la dernière taille, à l’extérieur de la pièce.

    Si le but est de réduire le patron d’une taille, reporter cette mesure juste avant la première taille, à l’intérieur de la pièce.

  • Une fois tous les reports effectués, relier les nouveaux points entre eux selon le même tracé que pour les autres tailles. C’est-à-dire qu’il faut respecter les droites et les courbes afin de conserver la coupe du modèle.

  • Lorsque toutes les pièces ont été gradées, vérifier que toutes les lignes s’assemblent parfaitement entre-elles. Si un décalage est trouvé, il est fort possible qu’il y ait une erreur dans la gradation.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés