Patron de couture blouse

La blouse, ou le nouveau tee shirt…le match est intense entre ces 2 vêtements, mais le résultat escompté me semble être sensiblement le même : enfiler la chose sur un jean et se dire que ça y est on tient son allure du jour.

La blouse est clairement une de vous pièces chouchous dans les patrons de couture. C’est une pièce qui comporte plusieurs atouts : souvent le patron de blouse ne nécessite pas une grande quantité de tissu (1m60 de votre tissu chouchou et hop vous y casez une petite blouse !). Et puis le temps consacré à la couture n’est pas à rallonge, une demi-journée en y allant tranquillou et une joie pas possible d’enfiler sa cousette pour la soirée entre copines où vous pourrez faire admirer la merveille tout juste tombée de la mac’.

Afficher tous les 20 résultats

Le prêt à porter a depuis quelques années mis en avant la blouse dans ses collections, avec une pièce très forte depuis 2/3 ans : la blouse à col froncé. Et chez Maison Fauve je suis heureuse d’avoir eu du nez et proposer il y a bientôt 4 ans le patron de la blouse Dahlia, avec son faux air victorien qui va bien. J’ai choisi de casser le côté blouse avec une ligne de chemisier facile à rentrer dans son pantalon. Ce patron je l’ai cousu, recousu et cousu encore, en variant les plaisirs et les tissus : en velours de soie dévoré noir façon léopard chic pour une allure très sophistiquée, en broderie anglaise plus 1 er degré mais toujours très actuelle, en viscose toute douce adorable sur un jean. Un autre patron de blouse qui continue à vous plaire, c’est la jolie Violette. Sa particularité est dans son pli creux et son empiècement dos boutonné, qui contrastent avec con devant très épuré. Je pense que ce qui vous plaît dans dans ce modèle, c’est qu’elle peut se coudre dans à peu près tous les tissus qui vous passeront pas la tête. Avec ma Dahlia en velours, ma belle blouse Violette en guipûre tangerine est clairement une des pièces favorites de mon dressing, et lorsque je veux upgrader ma tenue je sais que ce sera mon choix zéro effort maxi effet ! Mais Violette, c’est aussi une blouse en Liberty, en jersey (on ferme la pince la poitrine et c’est plié), en broderie anglaise…un must have quoi 😉 J’aime beaucoup rentrer mes blouses un peu longues dans mon pantalon (comme mes tee-shirts, on y revient). Je porte depuis 1 an mes pantalons et surtout mes jeans la taille un peu haute, et comme je ne suis pas très grande je trouve que ma silhouette est du coup plus structurée et cela allonge la jambe : la taille est soulignée, et élance l’allure. Evidemment c’est plus joli si la blouse est cousue dans un tissu fluide, elle blouse joliment sur la ceinture (la blouse qui blouse…je meurs !). D’ailleurs le choix de patronner le pantalon Embrun avec son faux pont un peu taille haute n’est pas étranger à l’histoire.

Je suis plutôt audacieuse dans mes choix de tissu pour mes blouses, je trouve que le fait de pouvoir assagir le bas de la tenue permet beaucoup d’audace. Une blouse qui froufroute en dentelle, même un peu transparente (hey petite blouse Panama maxi froufrou very too much!) sera forcément assagie par un jean et complètement portable en journée. Un imprimé hyper osé avec un pantalon cigarette noir ne sera jamais complètement à côté. Et comme vous le savez, pour moi Maison Fauve c’est de l’audace dans la fringue, alors le mix and match de motifs sera vraiment beau si vous cousez votre tenue (pantalon prince de galles, blouse à fleurs, c’est bon vous avez une tenue Gucciesque faite par vos 10 doigts !). Et une blouse avec un beau décolleté sera parfois plus facile à assumer qu’une robe (Sybil, Craie, et Sierra version blouse sont parfaites sur un jean !).

Et comme souvent avec les patrons de couture, vous allez pouvoir vous amuser à faire de petits hacks pas trop compliqués : changer la forme du col, transformer le bas des manches en y ajoutant un volant, rallonger le patron en robe, et pour les plus à l’aise avec les modifications de patron faire évoluer la blouse en chemisier. Souvent les patrons de top et de blouse sont ceux avec lesquelles vous vous amusez le plus, et j’adore découvrir vos versions transformées !

Et puis le patron de blouse sera pour beaucoup de couturières la pièce qui va vous faire passer de la couture d’accessoires à la couture de vêtement. Le point technique de transition est le montage des manches. Quand j’ai commencé à coudre c’était ce que j’aimais le moins faire : épingler l’arrondi sans que tout se casse la figure, bien répartir l’embu (excès de tissu entre la tête de manche et l’emmanchure, qui fera que votre épaule est joliment en forme)…j’avais la crainte du faux pli. J’ai commencé par monter mes manches à plat, c’est une bonne introduction mais le rendu est quand même moins nickel qu’une vraie manche montée. Et lors de mes rencontres avec vous sur les salons, c’est ce qui vous fait peur quand vous débutez l’expérience couture de la garde-robe, mais une fois la technique acquise (et il suffit de se lancer, car ce n’est pas aussi difficile qu’il y parait) le champ des
possibles est grand ouvert pour garnir vos armoires de mille et une merveilles faites main !

  • Reply severine juillet 5, 2020 at 6:59

    bonjour, j’aimerai en faire un modèle enfant pour un enfant en traitement chimio.
    j’avoue débuter en couture mais votre tuto me parait très clair.
    Votre patron pourrait il convenir pour un petit loulou ?

    • Reply Julie juillet 5, 2020 at 12:57

      Bonjour Severine,

      Cela va dépendre de son tour de tête. Le patron comprend plusieurs tailles, il faut voir en fonction! Plusieurs personnes l’ont cousus pour enfant!

  • Reply Lu88ci juillet 3, 2020 at 6:27

    Modèle ravissant! A quand le patron en plus grandes tailles? Merci d’avance

  • Reply Fanny juin 30, 2020 at 3:39

    C’est très sympa d’en savoir plus sur votre association ! Merci pour ce partage et grand succès à Maison Fauve